mercredi 21 février 2018

Petit jardinage et autres nouvelles

Hello,

La pluie et le ciel gris ont laissé place à un beau soleil en ce mercredi 21 février... mais ce dernier n'a pas voulu venir seul il était accompagné d'un vent du nord absolument glacial.  Pourtant bravant la bise je suis allée jardiner.


Allez soyons honnête je suis restée devant la maison, au soleil et à l'abri du vent.  Pas folle la Cagouille ! Et puis ça tombe bien car dans le massif de l'entrée il y avait du jardinage à faire. Cet été avec la sécheresse j'ai perdu mes Epimedium Rubrum. (ce massif n'étant pas arrosé)  En attendant de trouver mieux, et n'aimant pas la terre nue à cet endroit, j'ai décidé d'y installer quelques plantounes qui étaient en attente de plantation (pour un autre endroit mais c'est un détail)

Ce petit massif mi ombre et protégé des vents est hors gel. 
Les Epimedium Rubrum étaient à gauche des passes pieds.  J'ai laissé les souches, si jamais ils reprennent (on n'est jamais à l'abri d'une bonne surprise)  je verrai alors ce que je laisse.  Mais parlons de ce que j'ai planté :
Une Bergenia cordifolia, la seule qui était déjà plantée, du coup je suis allée la chercher dans un autre massif. Un Milium effusum, une Ajuga reptans Balck Scallop, une Bergenia Ice Queen, elle aura normalement un feuillage plus petit que les espèces types. Et enfin une autre Ajuga, tenorii cette fois si.  
Je crains que mon massif soit encore trop sec en particulier pour les Ajuga... Mais bon ça permettra d'attendre que je trouve une autre solution.  Il faut dire que la mi ombre sèche (au pied des Thuyas....) n'est pas la plus simple à garnir, surtout quand on veut des feuillages persistants mais bas... 

Au passage je ne résiste pas à vous montrer mes premiers Crocus !
Un rayon de soleil de début d'après midi a fait s'ouvrir le beau Crocus Pickwik

Le petit Chionodoxa monte ses fleurs rose doux.

J'aime ce petit coin tout simple  mais toujours animé (d'où l'importance de replanter)

C'est la pleine période des Helléborus alors je les ai mis en bannière. Je n'en ai que trois, mais je les adore. 
Helléborus Marie Claude, Helleborus Sylvaine, et Helleborus Sombre. Ne cherchez pas ses cultivars, surtout les deux premiers, car je leur ai donné le nom des deux jardinières chez qui ils sont nés.

Les mini narcisses Twikling Yellow se préparent à fleurir :
J'ai raté mon premier plan, mais en observant le second plan j'ai remarqué qu'on voyait les autres têtes...


Ceux qui me suivent sur FaceBook le savent j'ai acheté samedi dernier un grand pot à 19 euros (Super U) ... mais à un tel prix (en général c'est plutôt 75-80 euros ce type de contenant bien haut) hier je suis allée en chercher un second ! 
Si je ne sais pas forcément ce que je vais planter dedans, je sais déjà où ils devraient aller (je laisse le conditionnel quand même) : de chaque côté de la pergola.
L'un pourrait donc contenir mon adorable Robinia pseudoaccacia Twisty Baby... l'autre... ben on verra ! 

Je termine parfois mon article avec un de mes amis félins, mais pas aujourd'hui, car j'ai choisi de vous montrer les poissons du bassin. Avec le redoux de ces derniers jours j'ai pu les admirer à loisir.

Sur ce je vous souhaite une excellente fin de semaine, et penser à ressortir bonnet écharpe gants et guêtre car il ne va pas faire chaud !

dimanche 18 février 2018

Rétrospective 2017 : septembre

Hello,

Le printemps n'est pas encore arrivé mais nous suivons Marie Claude vers le doux mois de septembre 2017 ! Histoire de ce mettre de la couleur plein les yeux, car ici il pleut.


1) Photos préférées :
Marie Pavie sur fond de Ballerina et de Malus

La saison des asters... avec au centre le Malus Crittenden.

Et dans un autre sens.


2) Mosaïques :
 Du doux...

Du vif

et du fruit !


3) Découvertes : 
 Floraison de la Clématite Paniculata offerte par Maurice Laurent. J'adore !

Charlotte en juin m'a offert un petit pied de Clématite Cassandra qu'elle avait obtenu par semis (en mars) je ne m'y attendait pas mais elle a fleurit dès la première année.

Cette fois si c'est un  de mes semis pour cette Linaria Triornithophora. Très différente de sa cousine Pupurea, surtout par la très grande taille de ses fleurs. Une belle découverte.


4) Météo

5) Associations : 
je voulais en choisir 3... comme les 3 photos les 3 mosaïques et les 3 découvertes... bon ben ce sera 6... mais c'est un multiple de 3 quand même !
La légèreté du feuillage du Carex testacea et la simplicité de l'Erigeron karvinskianus.

 Un joyeux mélange : Susiccella, Sedum Carmen, Géranium Dilys, Potentille Lovely Pink.

 Aster et Kalimeris pinnatifida Hortensis

On retrouve le duo de la première photo Marie Pavie et Ballerina 

Une branche du rosier Joyeux est venu se poser sur le petit Aster ericoïde Snow Flurry...

Le Cosmos, lui, a fait la révérence du haut de son mètre pour aller flirter avec la jolie Potentilla Miss Wilmott. 


6) Bouquet : 
Je vous offre une brassée de Passiflora.  Dire que je l'ai planté en 2016... elle a l'air de bien se plaire chez moi ! 


7) Jardinage :
Pas grand chose si ce n'est l'habituel tonte/taille de la pelouse.


Bien il est temps de refermer le mois de septembre 2017 et de se replonger dans les livres histoire d'attendre le printemps et les premières fêtes des plantes.
Bon dimanche à tous, et bonne semaine.

lundi 12 février 2018

Vous m'avez dit : La taille ?

Hello,

Je rebondis sur une demande de Chantal dans mon précédent article 38/53, qui souhaitait des photos des rosiers taillés. 

Je n'ai pas pensé à prendre de photos avant sinon j'aurais pu faire un chouette "avant/après"... mais en cherchant bien dans mes archives j'ai trouvé de quoi vous montrer un peu le travail effectué.

Désolée pour la qualité des photos... 

Donc je rappelle : cette année je fais un taille sévère. Je coupe des tiges entières depuis la base. Le but c'est de garder moins de branche pour que le rosier en émette de nouvelle. Cela me permet aussi d'avoir des rosiers avec une belle forme bien évasée et aérée.  Je ne le fais pas tous les ans, mais grosso modo tous les 3 ans. 

On commence avec Ballerina :
Avant / Après
J'ai taillé les branches mortes, trop fines, qui allaient vers l'intérieur, ou en double. Reste 5 branches, et leur tiges, toutes coupées au dessus d'un oeil allant vers l'extérieur. 
Ballerina aura donc un port bien évasé, et rond.

J'ai agit de même avec Rose de Rescht. C'est un rosier ancien pas fan de la coupe ce qui fait qu'en général à part enlever le bois mort et des branches gênantes je ne l'embête pas. Mais cette année ...
Avant et Après
... J'ai bien enlevé la moitié des branches. Par contre j'ai peu touché à celles qui restent.

D'autres rosiers après le passage de la jardinière et son sécateur !

Vous voyez (j'espère) à chaque fois je taille pour ne garder que des branches fortes et bien placées.

Je fais un peu la même chose avec mes arbustes : par exemple le Lilas et l'Hibiscus.
Syringa microphylla Superba : Avant Après
Alors évidement ce n'est pas la période de tailler les Lilas, (ça se fait après la floraison) mais là il ne s'agit pas de le raccourcir, mais de retirer des branches entière pour aérer et de dénuder le bas.

Hybiscus syriacus Lavender Chiffon
Ce n'est pas flagrant, il ne s'agit pas non plus de recéper l'arbuste ! 

Autre taille, pour mon Robinia pseudoacacia Twisty Baby, là je voudrais mettre en valeur son tronc, obtenir une forme légère. C'est la première année que je le taille (remarquez bien c'est normal vu que je l'ai acheté en juin 2017...)
Ici c'est l'application de la taille de transparence.  J'aime bien cette technique qui apporte toujours de la légèreté aux arbres et arbustes. 

Bon j'espère que j'ai été claire. Bien sûr tout ça n'a pas la prétention à être une méthode universelle, c'est juste ma façon de faire. Je l'ai expérimentée au fur et à mesure des années, en observant les résultats, et je crois que ça réussi plutôt bien à mon jardin :

Bonne semaine à tous.

dimanche 11 février 2018

38/53

Hello,

38 sur 53 c'est le nombre de rosiers qui sont taillés au jardin ! 
Car oui j'ai profité de ce dimanche doux pour jardiner.

Là je sens des haussements ou froncements de sourcils. C'est bien trop tôt ! Bon déjà je vous rappelle :
  • Que j'habite en Charente Maritime... pas au nord de la Loire.  
  • Que je taille depuis trois ans déjà en février et non plus en mars. En fait je répartis les travaux de nettoyage sur un plus grand nombre d'après midi entre ces deux mois. 
  • Que mes rosiers ont déjà commencés à débourrer, si j'attends la floraison des Forsythia ils seront en bouton... 
  • Et puis enfin le rosier est un arbuste rustique. Le risque c'est une très forte gelée juste après la taille, en effet l'endroit de la coupure est fragile pendant 2-3 jours. Par la suite plus de risque. 
Maintenant il faut bien comprendre que j'ai étudié le climat de mon jardin, j'ai fait des essais...  Cela ne fonctionne pas pour tout le monde. Je crois qu'il faut adapter le calendrier à son jardin (climat et autres) et non adapter le jardin au calendrier !

Donc j'ai taillé une grande partie de mes rosiers, très précisément 29. J'en avais fait 9 il y a une quinzaine de jours...
notez qu'ils ont passé la semaine froide sans souci...
... il y en a 5 que je ne taille pas. Il me reste donc 10 rosiers... dont tous mes grimpants... ça c'est ce que j'aime le moins faire ! Surtout les grimpants rouges de mon grand mur...

J'aime bien ce moment où les massifs reprennent forme... Leur structure apparaît soudain plus nettement. Derrière Ginger on voit les tailles du rosier The Pilgrim... Je n'avais plus de place dans le sac !
C'est que mine de rien même un petit jardin ça en fait des déchets verts !

Cette année je fais une taille sévère pour tout le monde. Quand je parle de taille sévère : j'enlève surtout beaucoup de branches entières (depuis la base) histoire de donner de l'air à chaque rosier. Je vais le faire d'ailleurs avec d'autres arbustes comme l'Hibiscus, le Cornus, le Lilas...  J'ai remarqué que ça donner de très bon résultat. En plus j'aime les silhouettes légères. 

Vous l'aurez compris j'ai passé 2 heures à m'amuser au jardin avec mon sécateur !  29 rosiers en 2 heures ce n'est pas mal. Sachant que j'ai aussi taillé le chèvrefeuille, et ratiboisé les Stachys et un Panicum... 

Le tout sous le regard de mes compagnons quadrupèdes. Ils sont habitués depuis le temps à me voir  déambuler dans le jardin sécateur en main.
Ginger

Mushu sur la pergola...

Nina m'a beaucoup fait rire... 
Acte 1 Je me frotte sur le rosier Rubrifolia... 
Acte 2 : réflexion intense... Je fais quoi maintenant...
Acte 3 : Je me roule sur la racine de Valériane que Lady Croquette a déterré...

Note : les chats adorent la racine de Valeriane officinale. J'ai fait petits boudins en tissus dans lesquels j'ai mis de la bourre bien sûr, et de la Valériane séchée ( bio de chez Herbier de France) et ils adorent ! Mieux que la Nepeta !

Je termine cette article sur une jolie photo prise lors des gelées de la semaine passée :
Des bulles d'air prisonnières de la glace. 

Prochain jardinage en vue : transplanter et planter des rosiers. 
Bonne semaine à tous !
 


jeudi 8 février 2018

Un peu de tout mais pas de neige !

Hello,

Alors que la blogosphère est recouverte d'un épais manteau blanc, mon petit jardin résiste à cet assaut hivernal, je vous emmène pour un petit tour !


On commence par les fleurs et feuillage de saison :
La belle Hellébore sombre, j'adore ça teinte !

Enfin les premières fleurs de Crocus pointent leur nez... Iil va falloir être encore patiente, mais ça booste le moral.


Une sauvageonne que j'adore pour sa simplicité : Veronica persica


Bon d'accord c'est un peu tôt dans la saison... et le froid l'a un peu stoppé mais je ne résiste pas à vous partager les premières clochettes du Muscaris.

Mes premiers feuillages préférées : Aquilegia et Sedum.

Et puis il y a celles qui se sont légèrement trompées....
Oui oui c'est bien une fleur de Lobularia maritima ! 

Ben alors M. Geranium phaeum Samobor on se croit au printemps ?


Il faut bien avouer que la jardinière aussi se croit au printemps ! Malgré la température, je me suis mis à tailler certaines bordures de massif, et même à tondre un petit morceau...
Pour ma décharge il faut dire que les chats du voisin aiment poser culotte dans les touffes d'herbes denses...  Et la seule solution c'est une pelouse bien tondue. (Nan c'est même pas une excuse) Vous noterez la "encore" très jolie présence du Miscanthus Morning Light.

Il faut dire que malgré les 5°c à 14h, l'absence complète de vent (pas comme lundi) et le soleil rendaient le jardinage très agréable.  Comme je fatigue encore très vite je n'en ai pas fait plus. J'y vais petit à petit... Je vais entamer la taille des rosiers dans le petit jardin (le plus protégé) dans quelques jours.

Les chats eux aussi ont profité du soleil...
Clever Girl ma petite voisine a même trouver un coin top : à l'abri de tout élément désagréable et sur la bâche (recouvrant le bois)  qui chauffe au soleil. 

Ginger me suit dans mes ballades humant de ci de là les odeurs sans doute laisser par les copains.... 


Mais bon soyons sérieux les chats et moi on a surtout passé du temps sur le canapé à côté de la cheminée. Cette dernière tourne 24h sur 24 depuis ce weekend.
Ginger en pleine action !

Du coup je me suis penchée sur le catalogue de Jardin Express, histoire de préparer les potées de l'été 2018.
Je vais leur passer commande pour du Glechoma hederacea "Variegata", une première. Et je reprends  des Bidens blanc et des Scaevola car j'ai adoré l'année dernière tant l'un que l'autre.
Je complèterai mes achats à la petite fête des plantes de Thénac début mai.
En plus j'ai eu une belle surprise le weekend dernier, je me suis rendu compte que le Fuschia offert par Cécile l'année dernière était reparti !  Du coup je l'ai mis encore plus à l'abri contre la maison histoire que le froid annoncé ne réduise pas ses jeunes pousses à néant.

C'est un Fuschia comme je les aime : fin et léger :



Je vous souhaite à tous une bonne fin de semaine, et soyez prudent sur les routes !